Marathon Messier à l’Association Astronomique !

Publié par sur Avr 1, 2019 dans Actualités

Marathon Messier à l’Association Astronomique !

Au soir du samedi 30 avril, la météo étant favorable, Terence et Séverine avaient invité les collègues « sportifs » de l’AAA sur une colline proche de Savières pour un « Marathon Messier » !

Un marathon quoi ?…….Messier ?…….mais si, vous savez, Charles Messier, cet astronome du 18e siècle, créateur du catalogue d’objets célestes du même nom numérotés M1, M2 etc…(110 objets en tout, nébuleuses, amas, galaxies).

Le but de ce marathon étant d’observer un maximum d’objets du catalogue dans la même nuit !
Ah ! Vous m’avez fait peur….pas si sportif que ça alors ? Quoi que !

Pour voir le plus d’objets possible dans une seule nuit, il ne faut pas chômer ! D’abord, il faut les trouver, pas toujours facile pour certains, et puis le ciel ne tient pas en place !

Bref, les deux marathoniens précités accompagnés par Laurent (Lolodobs), Régis et moi, des pointures donc, ont pris le départ une dizaine de minutes après le coucher du Soleil pour finir vers 0h30. Certes, on a déjà fait des nuits plus longues, mais après avoir vu un certain nombre d’objets, suivant le cheminement conseillé par Guillaume Cannat (le Guide du Ciel) il fallait attendre longtemps pour que les objets suivants se lèvent et comme disait Coluche dans un sketch : « il commençait légèrement à faire frais ! »

Néanmoins, on n’a pas perdu de temps et à l’aide d’applications informatiques comme « Stellarium » sur portables et tablettes et à grand renfort de pointeurs laser, Terence, Lolo et Séverine (les autres assurant le soutient !) ont réussi à trouver pas moins de….. 72 objets « M » avec leurs télescopes « Dobson » ! Pas mal non ?

On a même pu voir « l’erreur » du catalogue, à savoir « M40 », une étoiles double de la Grande Ourse (Winnecke 4) que Messier à pris pour une nébuleuse. C’est dingue ! Sans compter un passage de l’ISS, Mars et quelques galaxies NGC.

En conclusion, avec le cake aux épinards et au chèvre de Séverine, on a oublié la fraîcheur de la nuit (Ah oui, et aussi les quelques rasades d’alcool de framboise et de sapin mais chuuuutttt !) et on a encore passé un bon moment sous les étoiles !